Programme de Sauvegarde des Métiers de l’Artisanat menacés de disparition

Au Maroc, l’artisanat constitue un patrimoine national, incarnant des références culturelles et identitaires séculaires. Il se distingue encore comme un bien immatériel exceptionnel, résistant aux aléas de l’industrialisation et de l’économie de masse. L’artisanat, dit, à fort contenu culturel, caractérise encore de larges territoires urbains et ruraux du royaume, où le génie créateur des artisans et des maitre artisans marocains continuent patiemment et courageusement à pratiquer des métiers traditionnels et à transmettre leurs savoir- faire inégalé.

Cette dimension patrimoniale, culturelle et identitaire,  associée à une fragilisation amplifiée des savoir-faire inhérents à certains métiers traditionnels, courant le risque de disparaître définitivement avec la disparition des  derniers dépositaires, plaide, plus que jamais, en faveur d’une stratégie sectorielle de préservation et de sauvegarde de ce patrimoine séculaire.

Dans cette perspective, le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport Aérien et de l’Economie Sociale a élaboré une politique intégrée de sauve garde des métiers de l’artisanat basée sur une démarche participative, visant à créer une synergie inclusive du rôle précieux des communautés nationales en matière de recréation du patrimoine culturel de l’artisanat et de ses détenteurs comme garants de sa transmission inter générationnelle.

L’action menée par le Ministère à cet égard a permis d’établir un premier inventaire d’une quarantaine de métiers retenus comme menacés de disparition au niveau national et a engagé une action ciblée en vue de sauvegarder les métiers inventoriés,  à travers un dispositif Multimédia conduisant à la transmission en ligne des techniques associées à ces métiers.

Le bilan des actions menées à ce jour s’avère très encourageant grâce à l’implication quasi inconditionnelle et effective des artisans et des maîtres artisans détenteurs des savoir-faire ciblés.

Parmi   les quarante métiers retenus comme menacés de disparition, 32 métiers ont été préservés..

Site web « Almaâlem » dédié à la préservation des métiers menacés de disparition :

  • Des conférences nationales annuelles, dont une Conférence Africaine, sont été organisées autour du thème de la sauvegarde des savoirs et des savoir-faire liés aux métiers de l’artisanat en voie de disparition ;
  • Le partenariat et la coopération fructueuse avec l’UNESCO ont permis  la réalisation d’un nombre de projets pour la sauvegarde du Patrimoine Culturel Immatériel lié à l’Artisanat marocain. Des actions à caractère stratégique sont réalisées en collaboration avec cette Organisation, notamment :
  • L’ étude sur le thème les “Effets des changements climatiques sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel lié à l’artisanat” qui a été menée et qui a permis l’identification de 16 métiers de l’artisanat menacés de disparition sous l’effet des changements climatiques, l’ élaboration des documents  de projets de sauvegarde à réaliser à court et moyen termes ont été élaborés. Les résultats de cette étude ont fait l’objet de la participation aux  side-events de la COP22 à Marrakech, COP23  à Bonn, et COP24 à Katowice à travers des conférences sur la thématique.
  • L’élaboration d’une Stratégie Nationale de Sauvegarde et de Valorisation de Savoirs et des Savoir-faire liés à l’Artisanat;
  • L’élaboration et la mise en place d’un « Système National de Trésors Humains Vivants » (THV),  dans le but de :
    • Dresser un inventaire national des savoirs et des savoir-faire liés à l’artisanat marocain menacés de disparation afin d’identifier les porteurs de cet héritage;
    • Formuler les mécanismes pour proclamer les maitres artisans détenteurs des savoirs et savoir-faire menacés de disparition comme dépositaires d’une composante du patrimoine immatériel national;
    • Elaborer et mettre en œuvre un système pour assurer une transmission durable des connaissances des THV aux futures générations.

En conclusion, bien que le patrimoine culturel immatériel lié aux métiers de l’artisanat soit fragile, il est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante. La démarche de sauvegarde  préconise d’encourager les artisans à poursuivre la production et à transmettre à d’autres leurs savoirs et leurs savoir-faire, en particulier au sein de leur communauté. Elle se préoccupe davantage de ces savoir-faire et ces savoirs que des produits artisanaux eux-mêmes.